LES BURONS RUINES


                           

                                                                                                              

Les burons de haute auvergne sont des abris de montagne où les vachers passaient autrefois toute la saison d’été, seuls avec les bêtes. Ils y vivaient et faisaient sur place le fromage.
Aujourd’hui les bêtes sont gardées par des bergers électriques et on ne monte plus à la montagne qu'en véhicule tout terrain aux heures de traites. Le lait est alors aussitôt redescendu à la ferme pour y être travaillé ou collecté.
La plupart des burons n’ayant plus d’utilité, s’écroulent sous l’assaut de la neige, du gel, de l’Ecir; ce terrible vent glacé d’une violence inouïe qui tourbillonne en hiver entre les montagnes après s’être chargé de glace en raclant les planèzes alentour.
Aprés chaque hiver, lorsque la neige qui les recouvrait a fondue, on les découvre avec souvent quelques pierres arrachées ou quelques lauzes du toit tombées à terre.
A chaque printemps, les arbres qui poussent et s’abritent à l’intérieur émergent toujours un plus haut au dessus du toit crevé, et les blocs de pierre extraits avec tant de peine du sol alentour retournent inexorablement à leur origine, nous laissant admirer cette admirable, étrange et nostalgique union entre le végétal et le minéral.


CigNet - dernière mise à jour le 20 juin 2003